Humbug : Au secours ! On m'a volé mes Arctic Monkeys !...

Publié le par Marcel RAMIREZ

   Mais qu'est-ce que c'est que ça ?!
Alex Turner (le chanteur des Arctic Monkeys) a changé de sexe et on ne me l'a pas dit ?!
Il est devenu une "femme aphrodite" comme dirait F.X. de Secret Story ?! (J'ai jamais regardé, on m'en a parlé, voilà tout...)
Ah...C'EST Alex Turner...
Je ne devrais pas être étonné : il n'y a pas que le look qui a changé chez les singes de l'Arctique, la musique aussi, à mon grand regret...




Vice-trésorier de leur fan-club mondial, je ne peux qu'être déçu de leur dernier album. Même si la mue avait certes, déjà débuté à la sortie du précédent : Favourite worst nightmares ; un album déjà "très produit", et où le son un peu crade de Wathever people say I am, that's what I'm not, avait bel et bien disparu. Un embourgeoisement, en quelque sorte.

Hé oui, fini les hymnes punk à la I bet you look good on the dancefloor ; terminé, les ballades tranquilles à la guitare sèche...
Même ma copine fait la gueule ! (OK. C'est peut-être pas que pour ça.)
Pour un peu, j'en viendrai presque à les soupçonner d'y être pour quelque chose dans l'affaire du bateau Arctic Sea, et tant pis si c'est facile et minable de ma part.

Humbug a été produit par Josh Homme, des Queens of the Stone Age, dans le désert Mojave, au studio de Joshua Tree, son antre. Mais on ne reconnait pas pour autant le son lourd des QOTSA. D'autant qu'il a également été produit par James Ford, de passage aux Etats-Unis, et déjà aux mannettes, sur Favourite Worst Nightmares...

Bref, je me sens trahi ; oui, trahi par le groupe le plus prometteur, le groupe sonnant le plus spontané de ces dix dernières années...

Qu'on ne me fasse cependant pas dire ce que je n'ai pas dit : l'album est loin d'être mauvais. C'est juste qu'il est à l'image de leur nouveau look : un brin bourgeois ; et qu'on ne s'attendait vraiment pas à ça venant de nos petits Lads de Sheffield.

La prochaine fois en tout cas, promis, ils seront privés de désert...


Marcel RAMIREZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article